2022
22 juillet > 6 août

Programmation

Réserver

L'Astrada
© X/D.R.
TRIO VIRET
‘‘In Vivo’’

In vivo raconte l’histoire d’une aventure humaine et musicale qui se déroule depuis bientôt un quart de siècle. De la première répétition, en novembre 1998, à aujourd’hui, le trio a enregistré 8 albums de musique entièrement originale, chacun étant abordé avec la même passion, comme une recherche sans limite sur cet organisme vivant que notre rencontre a fait naitre. Dans ce neuvième album, le trio s’offre une pause : En réinterprétant les morceaux les plus emblématiques de ses débuts, il pose un regard amusé, curieux et introspectif sur la longévité de son existence. Joie de se retrouver, plaisir de découvrir la richesse d’une telle instrumentation, émotions et souvenirs, donnent à cet enregistrement une saveur particulière.

Jean-Philippe Viret contrebasse
Edouard Ferlet piano
Fabrice Moreau batterie

Voir la vidéo
© Julien Borel
FIDEL FOURNEYRON
‘‘Bengue’’

Bengue est un mot d'argot en Afrique de l'Ouest pour désigner l'Europe. Fidel Fourneyron crée ici une performance de Jazz Panafricain, et explore le thème de la Diaspora à partir de textes d'auteurs et autrices issues de la littérature Panafricaine. Bengue porte des récits différents et donne à entendre des langues riches. La base du septet repose sur les percussions et la belle gémellité́ des balafons des sœurs Hié et du marimba de Vassilena Serafmova. Pour cette création, Fidel Fourneyron, en résidence pour trois ans à Jazz sous les Pommiers, a commandé des textes à de jeunes autrices et auteurs (Penda Diouf, James Noël, Blick Bassy...) en qui résonnent l’histoire et les problématiques de la diaspora. Dans ce songbook porté par la chanteuse Emma Lamadji, chaque chanson, en français, bassa, sango, wolof, créole, noushi, lingala... apporte au spectateur un éclairage différent, transmet une histoire particulière. L’inventivité et la finesse de l’écriture orchestrale de Fidel tissent des liens invisibles entre ces histoires pour faire entendre une réelle polyphonie de l'Afropéanité, en écho à la richesse des timbres de l’orchestre où se mêlent voix, balafons, marimba, percussions, violon, contrebasse et trombone.

Fidel Fourneyron trombone
Clément Janinet violon
Thibaud Soulas contrebasse
Vassilena Serafmova marimba, percussions
Melissa Hié djembé, balafon, percussions
Ophélia Hié balafon, doums, percussions
Emma Lamadji voix

Voir la vidéo