2021
24 juillet > 4 août

2021

Chapiteau
© Jerome Bonnet
KYLE EASTWOOD ‘‘Cinematic’’

On l’avait vu timide et presque gêné de porter un nom si lourd d’images (y compris musicales). On a découvert ensuite un discret meneur de groupe de post-bop actualisé par un groove léger, rendant accessible des compositions ouvragées juste ce qu’il faut. Depuis, Kyle Eastwood  –tantôt contrebasse, tantôt basse électrique- affirme sa position de jazzman qui va à l’essentiel, propose du solide plutôt que de l’ethéré, impacte notre mémoire des notes. Avec une dizaine d’albums à son crédit, Kyle Eastwood n’a pas cédé sur son désir. S’il fait des apparitions, plus jeune, sur les écrans, il décide au sortir de l’adolescence de se consacrer au jazz. Contrebassiste et bassiste, il demeure fidèle à une approche traditionnelle et mélodique du jazz, qu’il enrichit souvent d’ornements lyriques. « Le cinéma est ma seconde passion » avoue‐t‐il. Il paraissait donc naturel, qu’aujourd’hui, son quintet se penche sur les bandes originales de film. Par son approche humble et respectueuse de ces musiques, connues du plus grand nombre, il remet au goût du jour des œuvres originales devenues, avec le temps, des classiques.

Brandon Allen saxophones
Quentin Collins trompette, bugle
Kyle Eastwood contrebasse, basse
Andrew McCormack piano
Chris Higginbottom batterie
Hugh Coltman voix

www.kyleeastwood.com

Voir la vidéo