2021
24 juillet > 4 août

2021

Chapiteau
© Sarrah Danziger
LEYLA McCALLA ‘‘The Capitalist Blues’’

Inclassable, Leyla McCalla figure parmi les plus belles révélations de l’art vocal. Résolument atypique, cette jeune new-yorkaise d’origine haïtienne se réfère aussi bien à la musique de sa famille antillaise qu’à la tradition cajun de la Louisiane. Dotée d’une voix profonde et émouvante, Leyla apporte une touche très personnelle à son chant en jouant du violoncelle, son instrument de formation, mais aussi de la guitare et du banjo. "The Capitalist Blues" est le titre de son nouvel album, inspirées par le climat socio-politique tendu des États-Unis, ses chansons racontent les effets psychologiques et émotionnels de la vie dans une société capitaliste où l'argent est roi et les pauvres laissés pour compte. "The Capitalist Blues" marque un changement de direction par rapport à l'approche folk de ses deux premiers disques qui avaient été salués par la critique. Le spectre musical de l’album va du jazz traditionnel de La Nouvelle-Orléans au zydeco de la Louisiane en passant par le rara haïtien. Le répertoire montre un côté plus physique et dansant de la musique de Leyla McCalla. On y trouve essentiellement des chansons originales qui sont de plus en plus imprégnées par les musiques de sa ville adoptive, La Nouvelle-Orléans, et celles de son pays ancestral, Haïti.

Leyla McCalla voix, violoncelle
Nahum Johnson Zdybel guitare
Peter Olynciw basse
Shawn Myers batterie

https://leylamccalla.com

Voir la vidéo