2022
22 juillet

Le Journal

de Jazz in Marciac

Retour
Souvenirs pour demain

Marciac 2021

Comme si la parenthèse 2020 nécessitait qu’elle fût refermée comme on empêche un mauvais diable de ressortir de sa boîte, l’édition 2021 de Jazz in Marciac a symbolisé notre désir de l’éternel retour. Et, une fois n’est pas coutume, les partisans du « c’était mieux avant ! » ont dû reconnaître que ce fut aussi bien après. On peut même affirmer que le cadre contraignant des jauges sourcilleuses et ces QR codes aux allures de carré sans racines a prouvé que la résilience n’est pas qu’une notion réservée aux sociologues en cour. Jamais auparavant ce désir de jazz ne s’est manifesté avec une telle évidence ; jamais le lien invisible qui se crée entre les artistes et le public n’a mieux révélé son caractère indéfectible, renvoyant à la bêtise courante la notion d’activité essentielle. Pour les artistes en premier lieu, pour les bénévoles, les organisateurs et les commentateurs mais aussi les parrains et mécènes, l’édition 2021 de Jazz in Marciac fut un acte de résistance culturelle : sous le chapiteau, lors du Bis, dans tout l’écosystème qui fait la substance de ce festival ignorant la résignation, l’été 2021 aura consacré la pérennité d’une idée certaine du jazz.
Ces « Souvenirs » sont, à leur manière, une preuve d’amour retrouvé.
 

Chazz Belmonte
 

© Arkade, Marciac.

© Arkade, Marciac.